Résilience alimentaire - souveraineté en alimentation locale


Comment anticiper une rupture d'approvisionnement consécutive à une situation de crise?

L'idée globale est de recentrer l'approvisionnement sur nos territoires par la mise en oeuvre d'initiatives locales impliquant tous les acteurs.

 

L'objectif du projet de Slow Food Béarn est de contribuer à cette démarche pour faciliter les initiatives locales, faire connaître les réalisations, s'informer sur les nouvelles pratiques, mettre en commun les connaissances, activer ses réseaux, solliciter les collectivités,...

 

Cet ambitieux projet comporte de nombreux volets :

 

   - dans le cadre de la production alimentaire professionnelle

      . réalisation d'un annuaire en ligne des circuits courts, des épiceries solidaires, des magasins de producteurs en vente directe,...

     . visites aux producteurs, transformateurs

     . repas festifs avec les producteurs

 

   - dans le cadre de la production alimentaire individuelle

     . réalisation d'un annuaire des jardins familiaux

     . constitution d'une grainothèque, troc de graines ou de plans

     . organisation d'ateliers et conférences thématiques avec des intervenants avisés. Thèmes potentiels : culture sous serre, polyculture et petit élevage au jardin, confection de purin, plantes bioindicatrices, protection biologique intégrée/gestion des ravageurs pathogènes, association des plantes, pratique du paillage, agroforesterie, récolte et conservation des graines, techniques de multiplication, ...

 

   - conservation de longue durée sans électricité

     . atelier de lactofermentation

     . session de stérilisation collective (des membres de SFB ?) par mise à disposition de matériel

     . déshydratation

     . point de dépôt de pots de verre après récupération ( à Emmaüs entre autre) puis mise à disposition

 

   - actions militantes

     . greffage "sauvage" de fruitiers en ville

     . saisine des mairies pour l'intégration du sujet de la résilience alimentaire dans le DICRIM (voir la brigade DICRIM cliquer ici), la mise en place de permis de jardiner comme à Pau et lobbying pour développer la culture de plantes alimentaires sur l'espace public.

 

Planning : le projet est en cours de mise en place. La planification des différents volets sera précisée ultérieurement

 

Ressources : une équipe de bénévoles de Slow Food Béarn sera mise en place pour réaliser certaines parties des volets ( annuaires, organisation d'ateliers, de conférences, ...). Pour d'autres actions (jardins partagés, plantations,...) Slow Food Béarn aura plutôt un rôle de catalyseur, parrainage, conseil, mise en relation,... avec des intervenants extérieurs (collaborateurs des agglos, citoyens, autres associations,...)

 

Coûts :la majorité des ressources humaines étant constituée par des bénévoles de Slow Food Béarn seul le coût éventuel des intervenants extérieurs pour les conférences serait à prendre en compte.

Quelques frais en petits matériels sont à prévoir. 

 


 

 

Un exemple de prise de conscience et de plan d'actions d'une commune pour anticiper une rupture d'approvisionnement alimentaire en cas de crise.



Réflexions préalables (zone réservée CA de Slow Food Béarn )- cliquer ici